Les bienfaits du saut au pas :

Bien qu’il ne soit pas courant de sauter au pas, cet exercice est extrêmement bénéfique pour tous les chevaux. C’est en effet un exercice très enrichissant pour le cheval comme pour le cavalier, et il ne demande que peu de matériel. Nous allons aujourd’hui nous intéresser à cet exercice particulier qui a tendance à impressionner bon nombre de cavaliers…

Pour quels cavaliers et chevaux ?

Le saut au pas a comme particularité d’être adapté à tous les chevaux, en adaptant bien entendu la difficulté de l’exercice en fonction des capacités de ce dernier.

Attention cependant à ne pas proposer cet exercice à des chevaux encore verts dans le travail à l’obstacle car cet exercice peut être source de confusion pour les jeunes chevaux. Du côté du cavalier, celui-ci doit posséder un niveau lui permettant d’adapter sa position en fonction des situations afin d’éviter de blesser le dos du cheval en cas de gros saut.

Les bienfaits du saut au pas :

Bien que l’écuyer Jean d’Orgeix ait venté les bénéfices de cet technique depuis de nombreuses années dans des ouvrages et vidéos explicatives, ceux-ci restent malheureusement encore inconnus par de nombreux cavaliers qui jugent cet exercice “dangereux“. Cependant, il est très intéressant de pratiquer le saut au pas pour favoriser la musculature du cheval et sa liberté de mouvement.

Globalement, cet exercice est bénéfique pour :

  • Optimiser l’autonomie du cheval à l’obstacle,
  • Maintenir l’équilibre naturel du cheval,
  • Préparer le cheval à opter pour la bonne impulsion à l’abord de l’obstacle,
  • Articuler les mouvements du cheval lors du saut.

Comment réaliser l’exercice ?

Après une détente active lors de laquelle ont aura demandé au cheval de se rassembler puis d’allonger son allure aux deux mains et aux différentes allures, il est alors possible de commencer les exercices de saut au pas. Nous vous conseillons par ailleurs le saut de quelques cavalettis ou croisillons avant d’entamer les exercices suivants afin d’échauffer au mieux votre monture.

EXERCICE 1 – Détente à l’obstacle :

EXERCICE 1 / Crédits : Equiweb

Installation  :

  • 2 verticaux,
  • 2 oxers.

Le principe de cet exercice est de préparer progressivement le cheval à sauter au pas. Ainsi, le cavalier aborde en premier un vertical, avant de réaliser une courbe pour se rendre sur l’oxer et enfin sauter les deux obstacles suivants dans la même logique. A l’abord, le cavalier rallonge ses rênes en gardant tout de même un contact avec la bouche du cheval. Il réalise également un claquement de langue pour indiquer une mise en mouvement au cheval, tout en saisissant une poignée de crins dans une main et en écartant l’autre de l’encolure. Il est important de réceptionner et de demander une transition dans le calme avant de se rendre sur le prochain obstacle.

Pour commencer, il est nécessaire d’installer des obstacles à une hauteur de 50-60cm puis progressivement augmenter la hauteur de ces derniers afin d’atteindre jusqu’à plus d’1m05 en fonction des moyens du couple.

EXERCICE 2 – Travail sur une ligne :

EXERCICE 2 / Crédits : Equiweb

Installation :

  • 1 vertical avec une barre d’appel,
  • Une barre au sol,
  • Un oxer.

Le principe de cet exercice est de valider les bases acquises lors du précédent exercice en confrontant le cheval à une ligne d’obstacle. Cela aura pour bénéfice d’apprendre au cheval à gérer sa zone d’abord tout en le laissant dans une liberté de mouvement lors du franchissement de l’obstacle. Le cavalier reste donc discret à l’abord, en laissant choisir le cheval. Lors du planer, il est important de rester à sa place tout en contenant le cheval dans un couloir de rênes afin de maintenir celui-ci au centre du dispositif.

Pour faciliter le cheval et l’inciter à prendre du recul sur l’entrée du dispositif il est possible d’adapter la barre d’appel ainsi que la barre au centre du dispositif. Notons que cette dernière a pour but de tendre le bout du nez du cheval lors du planer.

Une fois de plus, la hauteur du dispositif est à adapter en fonction du niveau du couple mais il est facilement possible d’atteindre près d’1m40 pour les chevaux avec les moyens adéquats. 

Attention, le saut au pas est un exercice très éprouvant pour le cheval. Il est donc nécessaire de ne pas réaliser ces ateliers de travail trop fréquemment.

Sources : Cavalier Pro – Coach en direct

Autres articles à ne surtout pas manquer !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • Exercice saut
  • Saut au pas
  • Exercice saut au pas
  • Bienfaits saut au pas

Chloé Lagocki

Passionnée d'équitation et de mode, je partage mes découvertes et connaissances à travers mon clavier d’ordinateur ! Follow me on IG : @lgkchloe / @equiweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *