Accueil » News » LES SOINS DU CHEVAL DE SPORT DE HAUT NIVEAU :

LES SOINS DU CHEVAL DE SPORT DE HAUT NIVEAU :

Le cheval, tout comme les autres athlètes, nécessite une préparation physique conséquente et des soins particuliers. Bien que les soins au quotidien soient les mêmes chez tous les chevaux, les montures de sport de haut niveau disposent d’une attention particulière sur certains facteurs. Quelle est l’importance des soins du cheval sur ses performances ? Quels types de soins sont utilisés au quotidien ?

Des soins adaptés à l’âge du cheval :

Tout au long de sa carrière, le cheval nécessitera des soins qui peuvent varier selon son âge. Logiquement, ses derniers sont multipliés lorsqu’un cheval de haut niveau commence à prendre de l’âge afin de le préserver au maximum. Notons également que les soins peuvent différer selon les pathologies desquelles le cheval peut être affecté. Il est donc important de différencier les soins selon l’âge du cheval et ses besoins.

Les soins généraux :

                Une alimentation adaptée :

Comme nous le verront dans un prochain article, l’alimentation est facteur de réussite et de performance chez le cheval. Il est en effet important de choisir les aliments, rations et compléments alimentaires adaptés afin d’éviter les carences alimentaires, sources de séquelles physiques irréversibles.

Cette alimentation commence dès le poulinage avec le choix des pâtures des poulinières, et se poursuit à la naissance avec une alimentation saine, équilibrée (pas trop riche). Notons qu’il est également favorisé de choisir des aliments davantage naturels afin de garantir un équilibre de vie plus sain du cheval. L’entreprise Lambey, partenaire de Simon Delestre, propose ainsi un accompagnement nutritionnel personnalisé des chevaux afin de garantir une digestion saine et des performances optimales. Le choix d’une bonne alimentation se traduira alors par une bonne digestion, une gestion stable du stress du cheval et une bonne santé physique.

 

L’entreprise Lambey, engagée dans la protection de l’environnement, propose une large gamme de produits garantis sans OGM, fabriqués en France et limitant le dopage.

 

Les compléments alimentaires peuvent également être utilisés afin d’optimiser les performances. De nature et d’objectif différents, les compléments sont notamment très utilisés pour lutter contre la fatigue, les problèmes digestifs et préserver les muscles du cheval.

 

                Une ferrure adaptée :

 

Aujourd’hui, les différentes pistes de concours présentent des particularités spécifiques et il est important de choisir des équipements adaptés. Pour cette raison, de nombreux cavaliers de haut niveau font le choix de ferrer leurs chevaux, bien que certains décident de laisser les pieds de leurs montures nues. Les cavaliers sont alors accompagnés par des maréchaux spécialisés afin de gérer les aplombs des chevaux, spécifiques à chacun. La ferrure possède alors un rôle majeur dans la biomécanique et la locomotion du cheval en pouvant réduire certaines pathologies et préserver les articulations.

Anticiper, prévoir et planifier :

Si la gestion des soins du cheval de haut niveau devait se résumer en trois mots, « Anticiper, prévoir et planifier » serait le meilleur slogan. De sa naissance à ses plus grandes échéances, la construction d’un cheval doit s’articuler autour de ses trois mots afin de répondre aux besoins et les anticiper.

Un bon exemple d’anticipation réside dans la gestion du planning de vaccination, passage obligatoire chez tous les chevaux de sports afin de pouvoir concourir à l’internationale. Il est alors nécessaire de s’entourer des professionnels adaptés (vétérinaire, maréchal, ostéopathe, dentiste,…) afin de prévoir au mieux les soins à offrir au cheval. Les chevaux de haut niveau sont plus régulièrement consultés par des vétérinaires afin de vérifier l’état général de santé et les blessures éventuelles.

La recherche perpétuelle de la performance se traduit par de possibles lésions ligamentaires, osseuses ou musculaires comme chez tous les athlètes. Une des pathologies des plus fréquente est sans hésitation la tendinite (ndlr. La tendinite ) qui doit être traitée à temps et selon un processus bien spécifique. Sans quoi, le cheval risque de craindre la douleur et donc réduire ses performances par prévision et risque de la douleur.

De nouvelles méthodes de travail :

Ces dernières années ont été marquées par la naissance de nouvelles méthodes de soins du cheval. Celles-ci peuvent ainsi être appliquées à l’échelle des chevaux de sport. En voici une liste :

  • La physiothérapie
  • Le laser
  • La phytothérapie
  • Le plasma
  • La communication animale
  • L’hirudothérapie (utilisation de sangsues pour soigner tendinite, fourbure ou arthrose).

Crédit photo : Biovetamou

Globalement, la gestion des soins chez le cheval de sport est spécifique à chaque monture car tous les chevaux ne sont pas sujets de la même intensité à certaines pathologies. Les soins à appliquer sont donc multifactoriels et doivent constamment être repensés afin d’anticiper et prévoir tout problème éventuel.

Chloé Lagocki

Passionnée d'équitation et de mode, je partage mes découvertes et connaissances à travers mon clavier d’ordinateur ! Follow me on IG : @lgkchloe / @equiweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *