La tendinite

Bonjour à tous ! Aujourd’hui nous abordons un sujet important car cela concerne les membres de notre cher compagnon le cheval, et oui “Pas de pied, pas de cheval !”. Car encore beaucoup de cavaliers ignorent ce qu’est la tendinite jusqu’à ce que leur monture soit concernée, nous nous sommes intéressés à cette affection si spécifique et ravageuse des membres. Comme le dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir !

La tendinite, qu’est-ce que c’est ?

Rupture plus ou moins partielle des fibres qui composent le tendon. La déchirure des vaisseaux capillaires associés à ce dernier fait alors apparaître une hémorragie intra-tendineuse (dans le tendon donc) à l’origine de l’inflammation qui provoque des douleurs ressenties par le cheval.

Les symptômes :

Le cheval peut présenter une rougeur, une douleur, une déformation, une boiterie localisée ou bien une chaleur.

Les éventuelles causes  d’une tendinite :

Elle peut apparaître pour différentes raisons :

  • Dommages d’une précédente tendinite ;
  • Fatigue tendineuse ou musculaire : mauvaise ferrure, un sol inadapté, un entrainement trop conséquent, des aplombs défectueux ,… ;
  • Choc ;
  • Fractures ;

Quels sont les soins à adapter :

Avant tout, il est primordial de contacter un vétérinaire; en attendant, il faut immobiliser le cheval au box car la sollicitation du tendon en question risque d’aggraver la lésion et rendra la guérisson plus compliquée et plus logue que prévue. Dans un premier temps, les soins auront pour but de stopper l’inflammation puis ensuite de reconstruire les fibres.

Différents soins peuvent être mis en place :

  • ferrure adaptée (orthopédique);
  • ondes de choc;
  • immobilisation;
  • rééduction;

Dans certains cas, la chirurgie peut même être nécessaire. Pour savoir quel traitement opter, il faut suivre les indications données par le vétérinaire. Plus tard, lors de la reprise du travail (après cicatrisation complète de la lésion), il sera primordial d’adapter un rythme très progressif.

Comment prévenir l’apparition de ces lésions ?

Avant tout, il faut opter pour un sol le plus correct possible à chaque entrainement ( chez Equiweb, nous avons une nette préférence pour les sols Equiplus + par Arnaud Malgras, d’ailleurs un article arrivera très prochainement !). Si le sol est moins bon, il est alors préférable d’écourter la séance pour préserver les tendons !

De plus, lors de la détente, il est préférable de faire un échauffement progressif et adapté qui comptera également un temps de récupération après l’effort. De plus, nous vous conseillons les étirements des membres de votre cheval avant chaque séance de monte afin d’échauffer progressivement ces derniers; nous vous réservons un article à ce propos dès que possible !

Par ailleurs, pour les chevaux sujets aux tendinites comme pour les autres, il ne peut que être positif de poser des bandes de repos ou de travail ( /!\ Attention ! A n’utiliser que si l’on sait les poser /!\). On peut ajouter à cela les douches rafraichissantes (avec de mouvements de bas en haut afin de favoriser la circulation du sang dans les membres), les gels également rafraichissants,…

Pour en savoir plus ….

Voici quelques documentations pour les plus curieux :

Merci d’avoir lu cet article et n’hésitez-pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux afin d’être au courant de toutes les nouveautés et les actualités de mon aventure équestre !

Chloé Lagocki

Passionnée d'équitation et de mode, je partage mes découvertes et connaissances à travers mon clavier d’ordinateur ! Follow me on IG : @lgkchloe / @equiweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *