Les indispensables en dressage :

Hello ! Aujourd’hui je change de discipline et je vous explique les équipements indispensables (selon moi) pour la pratique du dressage. On va d’abord aborder le matériel pour le travail à la maison puis on va se pencher sur le matériel en concours ! Bonne lecture ❤️

A la maison :

Commençons par la base ! Rien ne sert de sortir en concours sans préparer ces derniers, pour cela un matériel adapté est préférable !

  • Une selle adaptée :
Crédit photo : Devoucoux

Avec une selle de dressage la jambe va venir plus naturellement descendre contre le cheval. Avec les quartiers que très peu avancés la position du cheval va se verticaliser et permettre à la jambe de se décoller pour ne pas être en constant contact avec les flancs du cheval. Le siège creux va lui aussi jouer un rôle important dans la connexion avec le cheval puisque le cavalier sera installé dans une position qui lui permettra de rester liant au trot et galop assis.

Certes une selle de dressage n’est pas accessible à tout le monde mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas la selle qui fait tout ! C’est le résultat d’un bon travail de base sur la position du cavalier qui va ouvrir plus de possibilités une fois dans la selle de dressage !

  • Des protections adéquates :
Crédit photo : Kentucky Horsewear

Ici on peut trouver deux familles : les adeptes de bandes & et les adeptes de guêtres. Parlons d’abord des bandes ! Il existe deux types de bandes lors du travail du cheval : les bandes de polo et les bandes de travail, mais quelles sont les différences ?

Les bandes de polo sont en polaire (facile à retenir puisque ça commence pareil !), elle apporte une protection aux canons et un léger soutien de l’articulation du boulet, tout dépend la façon dont on les pose (et oui ! Il existe deux manières de les poser mais on verra ça dans un prochain article).

Les bandes de travail sont elles élastiques dans le sens de la longueur, on les pose généralement en mettant des sous bandes (également appelées flanelles) . Elles protègent également les membres et ont un soutien beaucoup plus fort pour l’articulation du boulet.

Un fois ces précisions données il ne reste plus qu’à choisir le type de bande qui nous convient en choisissant en fonction de nos attentes. Notons qu’il existe aussi des bandes “combinées” polo et travail, le début est en polaire et fait office de sous bande et la fin en bande de travail pour le soutient. Cependant, je tiens bien à insister sur un point : la pose des bandes. Il ne faut jamais laisser de pli, mais surtout garder un serrage constant (pas trop large, pas trop serrée, et ça sur toute la hauteur du membre). Avant d’utiliser les bandes il faut donc être sûr de maitriser parfaitement l’art de la pose, pour ça n’hésitez-pas à demander de l’aide à votre coach/moniteur pour être certain.

Passons maintenant aux guêtres ! Les guêtres fermées intégrales qui englobent le boulet sont idéales. Elles sont parfaites pour les efforts intenses ou pour prévenir les blessures suite aux éventuels chocs (on pense directement aux allongements durant lesquels les postérieurs peuvent cogner violemment les antérieurs). Pour la pratique du dressage je préconise personnellement les modèles doublés en mouton (synthétiques ou non). 🐏


En concours :

J’ai préféré faire court pour le travail à la maison puisque le reste varie énormément en fonction des besoins de chaque cavalier !

  • Un tapis blanc :
Crédit Photo : Kentucky Horsewear

Véritable incontournable, grâce à ce dernier vous apporterez une touche en plus à votre look ! Pour ce démarquer des autres, pas besoin du modèle dernier cri avec des paillettes waterproof mais simplement d’un beau tapis sobre et surtout propre ! ♥

  • Un bonnet adapté à la situation :
Crédit photo : Kentucky Horsewear

Un beau bonnet viendra finir un look dressage ! Pour rester classique il peut être possible d’associer le tapis précédent à un bonnet blanc mais pour du plus sobre l’équipe d’Equiweb favorise un bonnet assorti aux couleur de la tenue du cavalier ! 🐎

  • Un frac (ou mini frac de dressage) :
Crédit photo : Fairplay, modèle disponible au prix de 179€

Lors de la pratique de dressage à un certains niveau, il devient normal de porter un frac pour respecter les traditions de cette discipline et apparaitre un minimum soigné en guise de respect envers les juges. Pour les plus petites épreuves, un mini frac peu largement faire l’affaire ! Nous tenons juste à ajouter un point : faites ce que vous souhaitez; certes lors de plus basses épreuves le mini-frac sera que très peu vu (et souvent jugé par les autres concurrents) mais en terme d’esthétique et de respect si vous aimez, portez le ! 🤩

Et voilà, déjà la fin de cet article ! J’espère qu’il vous a plu, en tout cas j’ai beaucoup apprécié l’écrire et je compte faire une 2nd partie.

A bientôt en CSO (ou en CCE 😋 ) !

Share Button
Fondatrice d’Equiweb, j'aime partager ma passion de l’équitation et de la mode à travers mon clavier d’ordinateur, il est aussi vrai que j’ai une obsession pour le matériel rose sur ma monture miniature (aka Rhinanthe le monstre pour les intimes). Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux pour suivre mon quotidien de lycéenne cavalière ! Instagram : @lgkchloe / Facebook : Chloé Lagocki / Snapchat : @chloe_lgki
Posts created 125

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut