Vendre son cheval: mes conseils !

 

Bonjour à tous ! Je vais aborder aujourd’hui un sujet très important qui concerne beaucoup de cavaliers : la vente de son cheval. Que vous soyez un cavalier amateur, professionnel ou bien passionné de balades, il peut vous arriver de devoir vous séparer de votre partenaire. Vous trouverez donc aujourd’hui tout ce qu’il faut savoir pour vendre votre cheval et mener une bonne vente.

Pourquoi vouloir vendre son cheval ?

Un cavalier peut être mené à se séparer de sa monture pour diverses raisons : économiques, professionnelles ou bien tout simplement pour pouvoir progresser. Cette décision étant irréversible une fois le cheval vendu, il faut peser le pour et le contre de la vente :

–          Pourquoi vendre mon cheval ?

–          Qu’est-ce que cela m’apportera ?

–          Dans quel but ?

–          A quel prix ? (Par exemple perte d’un cheval performant pour un professionnel)

–          …

Une fois ces questions posées vient le choix des critères de vente.

Mettre au clair la vente :

Comme dit plus haut, une fois le cheval vendu, il est presque impossible de le récupérer. C’est pourquoi il est impératif de fixer des critères afin que notre compagnon ne se retrouve pas entre les mains de quelqu’un qui ne saurait pas mener à bien son quotidien. Il faut donc encore une fois se poser quelques questions :

–          Mon cheval pourrait correspondre à quel niveau de cavalier ?

–          Pour quelle(s) discipline(s) mon cheval est-il prédisposé ?

–          Quel est son tempérament ?

–          Quels sont ses résultats dans d’éventuelles compétitions ?

–          Voyage-t-il bien ?

–          Est-ce que mon cheval passe la visite vétérinaire ?

–          Est-il à jour au niveau des vaccins ?

Poster une annonce pour vendre son cheval :

Une fois toutes ces questions posées, il faut maintenant trouver un moyen d’attirer l’attention de futurs acheteurs. De nombreuses façons sont possibles : poster une annonce sur Facebook , coller des affiches dans son écurie… Mais je vais aujourd’hui vous parler du site Equirodi qui va vous simplifier la vie !  Equirodi, c’est un site de vente de chevaux entre particuliers et professionnels. Tu postes ton annonce puis hop c’est en ligne ! Vous pourrez retrouver toutes les ventes de ta région et des alentours mais également de toute la France et même en Europe !

Rendre son annonce plus attractive !

C’est logique, plus l’annonce sera attractive plus un grand nombre de personnes seront touchées. Afin d’y parvenir, voici mes conseils :

Le bon titre :

Afin que votre annonce se démarque, il faut avoir un titre accrocheur et simple en même temps. Il faut tout de même rester réaliste. C’est pourquoi je vous propose un titre de ce style : « Vend Hongre SF 9ans par Diamant de Semilly » . Pour moi, dans l’annonce doit figurer l’âge et le sexe du cheval, c’est une première information qui permettra aux chercheurs de ne pas attendre une réponse par mail ou bien de se tromper de profil d’équidé.

La description :

Alors là, c’est vraiment le point clé de l’annonce. Cette description doit être clair, précise et courte. Si vous souhaitez vendre un cheval de loisir, pourquoi pas indiquer à quel cavalier il conviendrait, ses principales qualités,… Pour le cheval de sport, rien de mieux qu’un bref palmarès ou participations à de belles épreuves. Dans les deux cas, il est nettement préférable d’indiquer une courte description physique du cheval : robe, taille, race,… ainsi que l’arbre généalogique s’il est connu.

Les photos/vidéos :

Ces dernières sont très importantes pour l’acheteur, c’est grâce à une simple photo qu’il peut avoir ce que l’on appelle un « coup de cœur ». Ainsi, il est préférable de publier plusieurs types de photos/vidéos : une photo « nue » du cheval sur un sol plat afin de juger justement les qualités et aptitudes physiques de la monture. Plusieurs photos/vidéos montées sont également primordiales afin de juger le déplacement du cheval avec un cavalier sur son dos. Il peut également figurer des vidéos de parcours (pour une monture d’obstacle) ou de reprise (pour une monture de dressage).

L’estimation du prix :

Certains cavaliers ne travaillant pas avec des professionnels du milieu sont incapables d’estimer le prix de leur monture. Pour ces derniers, un coup d’œil sur les annonces similaires proposées sur Equirodi pourrait les aider. Cependant, il faut trouver le prix juste : il est donc possible d’afficher une fourchette de prix sur votre annonce. En effet, le prix d’un cheval est progressif en fonction de son travail au quotidien il est donc intéressant d’utiliser l’outil proposer par Equirodi si on n’est pas assuré du départ rapide du cheval. De plus, vous pouvez estimer le prix grâce à l’outil de côte 😉

Pour les autres, il ne reste plus qu’à indiquer le prix souhaité dans la case correspondante et hop c’est gagné !

Carte de propriétaire et papiers du cheval :

Lors de la vente, vous devez remettre le livret (qui contient les origines, le signalement et les certificats de vaccination) et la carte de propriétaire.

Photo via Cheval Partage

Impératif avant la vente, la visite vétérinaire !

La visite vétérinaire est primordiale avant toute vente pour assurer au futur acheteur que le cheval est en bonne santé. En effet celle-ci peut mettre en évidence des pathologies, ou des prémisses de pathologies qui ne sont pas détectables au premier abord. En effet, le cheval a pu émettre une dernière durant votre propriété alors qu’il ne l’avait pas lors de votre achat. Ainsi, les vices rédhibitoires peuvent annuler une vente avant un délai de 30 jours.

Le vétérinaire va tout d’abord examiner le cheval à l’arrêt : il commence part vérifier que le carnet et le livret du cheval sont les bons et correspondent. Il va ensuite effectuer un examen complet : respiratoire, ophtalmique, puis enfin un examen orthopédique.

Ensuite, le cheval est examiné en mouvement : examen orthopédique dynamique. Le vétérinaire regarde le cheval trotter en ligne droite sur un sol dur (1 aller-retour), puis il refait les flexions, mais en gardant chaque articulation fléchie 1 mn. Le cheval repart au trot immédiatement. Si l’allure est pareille avant et après la flexion, le test est négatif. Dans le cas contraire, le test est positif et révèle un problème/un gêne à l’articulation testée (ou région voisine)
Après, il regarde le cheval sur un cercle, aux 2 mains, sur sol dur pour détecter des problèmes articulaires, osseux ou des lésions dans le pied, puis sur sol mou pour détecter des problèmes tendineux ou musculaires. Pour parfaire le test, il est préférable de faire des radiographies, au moins un minimum: pieds antérieurs (maladie naviculaire), face et profil des boulets antérieurs (détection de fragments osseux appelés ships).
Il est aussi recommandé de faire des clichés des jarrets (détection d’éparvin, de ship, d’arthrose…). La visite est un peu plus complète qu’expliqué ici, si vous le souhaitez, j’en ferais un article spécialement dédié

 

Voilà, j’espère sincèrement que cet article t’a plu et n’hésites pas à t’abonner à nos réseaux sociaux pour être au courant de toutes les dernières nouveautés en exclusivité !  Et puis peut-être que grâce à cet article, je retrouverai ton cheval sur Equirodi !  …  que je remercie pour les photos illustrant cet article !

PS : Reste connecté, la nouvelle version d’Equiweb arrive dès Septembre ciao !

 

Share Button
Je m’appelle Chloé, j’ai 16 ans. Je suis originaire de la région de Metz et je monte depuis mes 9 ans. Je monte en cours compétition de saut. Je sors en compétition avec le poney de la photo: Rhinanthe de Fey !
Posts created 78

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut