Pourquoi Viking d’la Rousserie n’est pas sur la liste des chevaux des Jeux olympiques de Tokyo ?

A 12 ans, le hongre fils de Quaprice Bois Margot sous la selle de Kevin Staut se voyait déjà en tête des favoris pour les épreuves de saut d’obstacles des JO de Tokyo 2021. Cependant, grande fut la surprise pour nombre de cavaliers à la découverte de la liste des couples sélectionnés… Pourquoi Viking d’la Rousserie n’en fait-il pas partie ? Est-il encore possible pour lui d’y prendre part ?

Après une magnifique, mais écourtée, saison 2020 Viking d’la Rousserie est parmi les favoris en vu de l’importante échéance des Jeux Olympiques de Tokyo ayant lieu en été 2021. Cependant, à la publication de la liste des cavaliers pouvant représenter la France aux JO (ndlr, Quels cavaliers aux JO ?) le cavalier Kevin Staut apparait aux côtés de Tolede de Mescam*Harcour.

Questionné par L’éperon, Kevin Staut a expliqué cette décision prise par la fédération française d’équitation en réponse à sa demande personnelle.

En effet, le cavalier faisant face à de nombreuses tensions au sujet de la vente de Viking d’la Rousserie, Kevin Staut a préféré joindre Sophie Dubourg (directrice technique nationale) afin de lui faire part de la situation. Face à une démarche de commercialisation de l’hongre, un accord d’une durée de 3 mois a été conclu entre le cavalier français et Hubert Beck, propriétaire actuel de Viking d’la Rousserie, afin de trouver des acheteurs et investisseurs pour ce dernier.

Le cavalier dispose aujourd’hui d’un délai de 3 mois pour trouver des investisseurs afin de « sécuriser » Viking d’la Rousserie et lui permettre d’atteindre les Jeux Olympiques de Tokyo.

Plus d’informations sur le site de L’Eperon.

Crédit : Wikimedia Commons

Chloé Lagocki

Passionnée d'équitation et de mode, je partage mes découvertes et connaissances à travers mon clavier d’ordinateur ! Follow me on IG : @lgkchloe / @equiweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *