Pourquoi l’équitation est un sport intéressant et enrichissant

On a souvent coutume d’entendre des paroles telles que “L’équitation, c’est pas un sport” ou encore “Le seul sportif dans l’équitation c’est le cheval, vous les cavaliers vous êtes juste assis sur leurs dos” hormis le fait que l’équitation soit bel et bien un sport (et même la troisième fédération sportive de France en 2017/2018 pour les plus sceptiques) aujourd’hui Equiweb vous montre en quoi c’est un sport enrichissant et intéressant à pratiquer à tout âge. Bonne lecture et à bientôt !

Il est fréquent de trouver plus de petites filles que de garçons dans les poney-club mais l’inverse se reflète à l’échelle du haut niveau puisque malgré la mixité, un retrouve plus d’hommes que de femmes dans les classements mondiaux équestres. Mais pourquoi cela ? Tout commence au choix du sport durant l’enfance, et ce n’est pas une étape à négliger puisque celui pourra grandement influencer le futur de l’enfant, aussi bien au niveau sportif que relationnel et personnel !

Certains sports apprennent des valeurs bien chères mais l’équitation apporte différentes échelles de responsabilités qu’il serait difficile d’égaler avec un autre sport. Aujourd’hui Equiweb va aborder les valeurs chères que nous apprend l’équitation et cela commence avec le respect. C’est bien connu, l’équitation est bien le seul sport individuel qui se pratique à deux : il y a donc le facteur animal à ne pas négliger. Le cheval offre beaucoup aux cavaliers au quotidien et il nécessaire de le respecter pour pouvoir le comprendre et évoluer avec celui-ci. Il est également important de relever le respect matériel qu’apporte notre sport puisque outre les montures, les poney-club mettent pour la plupart du temps des équipements à disposition et pour pouvoir continuer à pratiquer le sport avec plaisir et en toute sécurité il nécessaire de prendre soin du matériel mis charitablement à notre disposition.

La persévérance. Sans elle il est certain qu’aucun des cavaliers du top mondial ne serait à sa place actuelle. Pour cela il suffit de se poser la question de l’essence de l’équitation et celle-ci nous ramène inéluctablement au cheval, source même l’instabilité de notre sport. Cette instabilité est à la fois nécessaire à la pratique de notre sport car il serait directement moins satisfaisant de se lancer dans l’équitation sans le facteur aléatoire de notre sport car c’est ce qui la caractérise. N’oublions pas qu’un cheval reste un animal imprévisible d’une demie tonne et que chaque jour est donc inévitablement différent du précédent : un jour tout va pour le mieux tandis que le lendemain, la totalité du travail semble s’effondrer. Cette spécificité force ainsi les cavaliers à persévérer et à ne pas baisser les bras à chaque difficulté. Pour cela, il faut certes ne pas oublier de se remettre en question mais également s’entourer des bonnes personnes (et ça c’est pour bientôt dans un prochain article !) car sans ces bases il est impossible de progresser sainement et durablement.

L’esprit d’équipe. L’équitation est un sport la plupart du temps individuel lorsqu’il est pratiqué en CSO, CCE ou Dressage notamment mais il existe de nombreuses autres disciplines à l’instar du Horseball, du Polo, du Pony-Games où l’esprit d’équipe est primordial. La pression en compétition ou au quotidien est généralement compliqué à gérer mais encore plus lorsque notre réussite influence celle de notre équipe; pour parvenir à l’excellence il faut donc pouvoir se soutenir et cela passe avant tout par la compréhension et l’entraide ! Il arrive à tous (cavaliers comme montures) d’avoir des jours sans et c’est en soutenant nos coéquipiers dans ces moments que la base même de notre sport se fonde. Pour moi, il est encore trop fréquent de voir une pression malsaine lors des concours de niveau Poney/Club où la concurrence pousse à mal agir envers ses rivaux alors que notre sport devrait plutôt tendre au partage et à l’esprit communautaire, car ne l’oublions pas mais nous partageons la même passion : le cheval !

L’humilité. Comme nous l’avons vu précédemment, l’équitation peut être injuste du point de vue de son imprévisibilité et c’est justement le fait de pouvoir profiter des moments de réussite sans s’éterniser sur ces derniers auprès de nos coéquipiers qui rend l’équitation un sport tout à fait époustouflant. Il faut en effet réussir à accepter sa réussite tout en pensant à l’échec des autres, car personne n’est à l’abri d’un jour malchanceux et malheureusement ces jours de défaite sont souvent plus fréquents que ceux passés sous la lumière des projecteurs.

L’organisation. A moins d’être fortuné (et par la même occasion finalement que peu passionné), l’équitation ne se résume pas à une simple séance où le cavalier s’assoit sur le dos d son cheval. En effet, certains aspects de notre sport sont souvent oubliés mais il y a bel et bien un background caché et pourtant nécessaire ! Par là n’oublions pas les séances de travail à pied (indispensables pour développer une réelle complicité (qui oui, se retrouvera sur la piste certes) et profiter des bons moments; des nettoyages intensifs d’écurie (qui forgent les bras !), … Pour réaliser toutes ces tâches il faut donc s’organiser judicieusement ! Effectivement, la pratique de l’équitation à un certain niveau demande de nombreuses concessions du point de vue personnel, mais il est nettement possible de jongler avec vie social et sportif tout en ne négligeant aucun des deux : il suffit d’aménager son emploi du temps en fonction de ses priorités !

Merci d’avoir lu cet article, et à bientôt en CSO (ou en CCE) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *